L’industrie agro-alimentaire déteste que le consommateur choisisse consciemment les aliments qu’il va manger. Mais pourquoi?

Parce que, ces entreprises ont de nombreux entrepôts remplis de produits douteux avec lesquels il veulent nous nourrir.

Ne soyez pas naïfs ! Ce ne sont pas les étiquettes et les lois de protection des consommateurs qui vont nous protéger contre cela.

Alors, préparez-vous a être écœuré en découvrant ces 3 horribles mensonges de l’industrie agro-alimentaire.

1. Le bois et l’industrie agro-alimentaire

Avec le déclin de la vente des journaux en papier, ne vous êtes-vous jamais demandé ce que l’on faisait avec tous le surplus de pâte à papier?

La réponse se trouve sur la liste des ingrédients de plusieurs aliments industriels. Oui, vous avez bien compris, on mange du bois!

En effet, l’industrie agro-alimentaire a eu la bonne idée de rebaptiser la pâte à papier en cellulose. On peut également la retrouver sous le nom “E466”.

Pourquoi font-ils cela?

Vous allez vite comprendre. La cellulose améliore la texture des aliments transformés. Elle peut donc remplacer certains ingrédients tels que la farine et l’huile végétale. Ce qui est parfait pour l’industrie agro-alimentaire car la cellulose est 30% moins cher que les ingrédients qu’elle remplace.

Du coup, on en retrouve partout et même dans l’alimentation bio. Après tout, la cellulose n’est rien d’autre que du bois…

Quel est le problème?

La cellulose est considérée comme comestible et non toxique. Mais alors quel est le problème à son utilisation?

Et bien, le problème c’est que la cellulose n’est pas un aliment. En effet, à l’opposé des ingrédients “normaux” l’homme n’arrive pas à digérer la cellulose. Elle ne possède donc aucune valeur nutritive pour l’organisme.

Mensonges de l'industrie agro-alimentaire 1

2. Le jus d’orange

Si je vous demande, quelle est la boisson la plus saine que l’on trouve dans tous les commerces. Vous me répondrez certainement le jus d’orange.

C’est vrai qu’avec tous les slogans que l’on trouve sur les publicités ou sur les emballages qui mettent en avant les bienfaits du jus d’orange sur la santé. Nous avons presque été manipulés pour penser que n’importe quel jus d’orange était bon la santé.

Cependant, saviez-vous que le jus d’orange “fraîchement pressé” comme ils le disent sur leurs étiquettes peut avoir plus d’un an ? N’avez-vous jamais constaté que tous ces jus “naturels” et “100% pur jus” avaient tous le même goût peu importe la marque ?

Mais comment font-ils cela ?

Premièrement, la première étape de fabrication consiste à presser des oranges. Jusqu’à là rien de bizarre, mais c’est la seule étape normale lors du processus de fabrication. Car, une fois pressé, le jus est stocké dans des grands réservoirs. Ensuite, les géants de l’agro-alimentaire enlève tout l’oxygène présent dans le jus. Ainsi, il peut se conserver pendant une année.

Le problème est qu’en faisant ainsi, on enlève également tout le goût d’orange. En fait, le jus stocké dans ces réservoirs n’est rien d’autre que de l’eau orange au goût de papier. Alors, pour résoudre ce problème rien de mieux que des packs d’arômes qui redonnent le goût d’orange.

Et voilà, les industriels peuvent nous vendre cette formidable eau orange à l’arôme d’orange. Le pire est que dans de nombreux pays des failles de la législation n’obligent pas à indiquer sur les ingrédients la liste des produits chimiques présent dans les arômes.

Mensonges de l'industrie agro-alimentaire 2

3. Les poules élevées “en plein air” entassées dans des entrepôts

Quand on choisit des œufs de poules élevées “en plein air”, on pense être un consommateur responsable. On évite d’acheter des œufs de poules qui souffrent dans d’atroces prisons pour quelques centimes en plus. À vrai dire, il n’y a vraiment aucune raison de pas acheter les œufs de poules élevées “en liberté”.

Mais ça veut dire quoi élevée “en liberté” et “en plein air”?

Selon la législation, ces appellations s’appliquent seulement aux poules élevées pour leur chair. Les poules élevées en plein air doivent avoir un accès à l’extérieure. Tandis que “élevées en liberté” signifie que les poules sont élevées dans un milieu sans barrière et sans cage. C’est tout de suite moins beau que l’image que l’on avait en tête, n’est-ce pas?

Et bien, sachez que pour les poules qui ne sont pas élevées pour leur chair, c’est encore pire. Il n’y a aucune régulation sur l’utilisation des termes “élevées en liberté” et “élevées en plein air”. En réalité, il existe peu de différences entre les œufs de poules élevées en cage, au sol ou en plein air.

En revanche, les poules issues de l’agriculture biologique peuvent vraiment sortir dehors. De plus, leur nombre dans les hangars est limité et leur alimentation est biologique à 90% au minimum. Voilà pourquoi, il y a une telle différence de prix entre les œufs bio et ceux des poules “élevées en plein air”.

Mensonges de l'industrie agro-alimentaire 3

À vous de jouer…

Si cet article vous a intéressé, partagez-le et commentez-les sur Facebook !

Suivez nous sur Pinterest :

Sur le même sujet :

12 Aliments Qui Contiennent Des Dérivés d’Animaux et Vous ne le Saviez Pas

La Provenance Des 14 Aliments Les Plus Dangereux d’Après Les Rapports Européens