Le curcuma, c’est l’épice à la mode. Tout le monde en parle pour ces effets sur la santé. Faisons le point sur cette magnifique épice et apprenons comment consommer du curcuma.

Tout d’abord, il faut savoir qu’une seule variété de curcuma est bénéfique pour la santé : le curcuma longa. Plus précisément, c’est la curcumine du curcuma longa qui est bénéfique.

Le curcuma longa se présente également sous différent nom comme : Curcuma brog, Curcuma domestica, Curcuma ochrorhiza, Curcuma soloensis, Curcuma tinctoria.

consommer le curcuma

Comment utiliser le curcuma pour la santé

Bien que l’on entend dire que le curcuma est l’épice de la santé, nombreuses sont les personnes qui ne voient aucun de ces effets. Cela est dû au fait que nous ne savons pas comment et combien en consommer.

Premièrement, sachez qu’il faudrait l’associer avec du poivre noir.

Pourquoi le poivre noir est-il indispensable?

Le problème du curcuma, c’est sa faible biodisponibilité. Les molécules de curcumine sont trop volumineuses et sont trop facilement filtrée par notre métabolisme. Cela veut dire que, pour se soigner, il faut en consommer beaucoup.

Cependant, en associant le curcuma avec du poivre noir, la curcumine est plus facilement assimilée par l’organisme. La pipérine (molécule du poivre noir) réagit avec la curcumine, ce qui multiplie les effets bénéfiques.

De plus, le curcuma est liposoluble, il se mélange avec la matière grasse. Il faudrait donc associer le curcuma et le poivre noir avec de la matière grasse pour décupler les effets de la curcumine.

Quelles sont les bonnes proportions?

Il est généralement conseillé un rapport de 1 à 9. C’est-à-dire 1 volume de poivre pour 9 volume de curcuma. Faites bien attention à bien mélanger ces deux épices, pour que cela soit plus efficace.

Consommer le curcuma en cuisine :

Versez 2 à 3 grammes de poudre curcuma (1 c.a.s) par jour et par personne dans vos préparations. Cela correspond à environ 200 mg de curcuminoïdes.

Mélangez cette poudre à quelques pincées de poivre noir et un peu de matière grasse comme de l’huile d ‘olive ou du beurre.

Pour soulager les inflammations, il faudrait consommer de 200 mg à 400 mg de curcuminoïdes, 3 fois par jour. Ce qui correspond à 3 g de curcuma, 3 fois par jour.

En infusion :

Vous pouvez faire des infusions de curcuma de deux façons différentes.

Pour la première, il vous faut du curcuma en poudre. Infusez 2 à 3 grammes de curcuma avec 3 ou 4 grains de poivre noir dans 150 ml d’eau bouillante. Laissez refroidir 10 à 15 minutes et buvez-en 2 à 3 fois par jour.

Pour la deuxième, vous aurez besoin d’une racine de curcuma. Faites-la bouillir pendant 3 minutes. Ensuite, laissez-la infuser et buvez-en 2 à 3 tasses par jour.

En boisson :

Une autre bonne manière de consommer du curcuma est de faite le soi-disant golden milk. C’est une boisson composée de lait de coco, huile de coco, curcuma et poivre noir ; un vrai concentré de bienfaits.

Cette boisson aide à mieux assimiler la curcumine car nous retrouvons le poivre noir et le corps gras dont nous avons déjà décrit l’importance.

golden milk au curcuma

En gélules :

C’est vrai que manger autant de curcuma tous les jours peut être lassant. Donc, si vous souhaitez faire une longue cure, encapsulez vos mélanges d’épices. Pour plus d’efficacité, prenez ces gélules pendant vos repas.

Ainsi, vous attendrez beaucoup plus facilement la dose minimale conseillée pour ressentir les bienfaits du curcuma.

Pensez à choisir des gélules qui contiennent de la pipérine, pour les raisons que nous avons citées plus haut dans cet article.

En application externe :

Le curcuma peut aussi être efficace en application externe. Vous pouvez concocter un masque au curcuma avec de l’huile, du lait et de la farine. Sinon, vous pouvez faire une pâte en mélangeant de la poudre de curcuma avec de l’eau. Ensuite, appliquez-la en cataplasme 3 fois par jour sur la zone à traiter.

Les contre-indication du curcuma :

Il n’existe pas de surdosage. C’est-à-dire que même à forte dose, il n’est toxique. Néanmoins, prenez des précautions dans les cas suivants :

Le curcuma pourrait interagir avec certains médicaments. En effet, il pourrait augmenter l’effet anticoagulant ou de traitement antidiabétique.

De plus, soyez prudent si vous avez un trouble de la vésicule biliaire.

Par précaution, il est déconseillé de trop consommer de curcuma pour les femmes enceintes et qui allaitent.

Conclusion

En conclusion, le curcuma est vraiment à la hauteur de sa réputation. Les études à son sujet ne font que commencer. Alors, on peut s’attendre à de grandes découvertes dans les années qui viennent.

Cependant, mon dernier conseil sera ne pas utiliser cette épice comme si c’était un médicament. Intégrez-la à votre alimentation quotidienne pour profiter de ces bienfaits préventifs.

source.

À vous de jouer…

Si cet article vous a intéressé, partagez-le et commentez-le sur Facebook !

Suivez nous sur Pinterest :

Sur le même sujet :

Curcuma: 6 Superbes Utilisations en Cuisine

Le Curcuma : Serait-elle l’Épice la Plus Bienfaisante?