La lecture des étiquettes alimentaires est la première étape vers un choix alimentaire plus sûr et respectueux. Mais y comprendre quelque chose n’est pas toujours simple.

Pour respecter les normes juridiques, chaque étiquette doit contenir obligatoirement les indications suivantes : l’origine, les ingrédients, les additifs, la quantité, la date de péremption, les conditions de conservation et le lot d’appartenance et une table de composition nutritionnelle.

Une étude publiée dans Agricultural Economics nous montre que les personnes qui lisent les étiquettes nutritionnelles sont en moyenne plus minces que les autres, jusqu’à 4 kg pour les femmes.

Une bonne raison de faire attention à la composition des produits que nous achetons.

Pour choisir vos produits en toute sécurité, voici 10 conseils utiles pour la lecture des étiquettes.

1. Des aliments avec une courte liste d’ingrédients

Plus la liste est courte, mieux c’est. S’il y a plus de cinq ingrédients, c’est mauvais signe. Tandis qu’un aliment qui contient 10 à 15 ingrédients serait à proscrire. Acheter des produits naturels implique qu’ils ne soient pas ou peu transformés et pauvres en additifs alimentaires. Un autre conseil, si le produit contient plus de 3 ingrédients inconnus, prenez-en un autre.

2. L’ordre des ingrédients

Peu de personnes le savent mais l’ordre des ingrédients en dit long sur la qualité du produit que vous avez en face de vous. En effet, les ingrédients sont classés de manière décroissante en fonction de leur importance (de leur poids) dans la composition du produit. Les premiers ingrédients doivent être ceux de la recette originale. Pour un gâteau, par exemple, la farine doit arriver en premier. Faites donc attention aux premiers ingrédients de la liste pour vous faire une idée sur la qualité d’un produit. 

3. Ne pas regarder les calories mais la quantité de sucre

Les industriels ont la mauvaise habitude de mettre du sucre partout. Ils sont malins car ils savent que le sucre est plus addictif que la cocaïne et que ça donne bon goût à leurs mixtures.  Pour partir à la chasse au sucre la première étape est de regarder simplement s’il y a du sucre dans la liste des ingrédients. Ce n’est pas toujours évident car il peut se cacher derrière plusieurs noms : saccharose, sirop de riz, sirop de maïs, sirop de malt, sirop d’orge, sirop de fructose et etc… Pour rapidement voir la quantité de sucre utilisée dans l’élaboration d’un produit, vous devez regarder dans la case des valeurs nutritionnelles la ligne “dont sucres” en dessous de “glucides” qui vous indiquera la quantité de sucre qui a été ajoutée. 

4. Connaître les aliments dans leur état naturel

Pour acheter mieux, il faut nécessairement connaître les aliments à leur état naturel. Par exemple, les abricots séchés ne sont pas orange vif, le vrai tarama est censé être blanc et le jambon de porc est plutôt gris, tout comme le saumon. Il est donc nécessaire de bien se renseigner. Pour chaque ingrédient que l’on a l’habitude de consommer tous les jours, il faut se renseigner sur Internet ou directement auprès des commerçants.

5. Les valeurs nutritionnelles des étiquettes alimentaires

Le tableau des valeurs nutritionnelles donne des informations sur l’apport en énergie et la quantité de nutriments présents dans le produit. Elles sont généralement indiquées pour une portion de 100 g ou ml ou bien par portion précise (ex : 12.5 g, 1 biscuit). Dans certains cas, on y trouve même la quantité de micronutriments, comme les vitamines ou les minéraux. Attention, ce ne sont que des chiffres, ils ne disent pas si c’est un produit de qualité.

étiquettes alimentaires

6. Les produits Bio

Les étiquettes des produits biologiques se divisent en 3 catégories principales. Le 95% des ingrédients sont biologiques si la mention est «certifié agriculture biologique» , tandis que le pourcentage est seulement de 70 % avec «l’agriculture biologique». Un « produit en conversion à l’agriculture biologique “, signifie que le producteur est en attente de certification et qu’il respecte depuis au moins un an les normes de la production biologique.

7. Les additifs 

Lorsque nous rencontrons des acronymes comme E150 ou similaires, nous sommes confrontés à des additifs alimentaires. Ces substances peuvent être ajoutées aux aliments pour plusieurs raisons : faciliter  (adjuvants), préserver la fraîcheur (conservateurs et antioxydants), améliorer les caractéristiques sensorielles (colorants, épaississants). Voici une petite liste des additifs alimentaires qu’il faut éviter :

  • -Acésulfame de potassium (acésulfame K, E950)
  • -Glutamate monosodique (MSG, E621)
  • -Aspartame (E951)
  • -Nitrate de sodium (E251)
  • -Gallate de propyle (E310)
  • -BHA et BHT (E320)
  • -Bleu no 1 (bleu brillant FCF, E133)
  • -Rouge no 3 (érythrosine, E127)
  • -Jaune orangé S (Jaune soleil FCF, E110)

8. Date de péremption et termes minimum de conservation 

Quand on lit une étiquette, il ne faut pas confondre entre «à consommer avant le» et «à consommer de préférence avant le». Dans le premier cas, il s’agit de la date d’expiration du produit, une contrainte qui vous oblige à consommer le produit dans les délais prévus pour éviter les problèmes de santé. Le second étiquetage fournit des indications sur la qualité du produit, qui pourrait être compromise une fois la date passée.

9. Rapport qualité-prix et la provenance

Il est obligatoire de reporter le volume net sur les étiquettes du produit. Le rapport qualité-prix peut, donc, être déduit directement avec la mesure du poids net de la nourriture. Pour comparer le prix de deux mêmes produits mais pas de la même quantité, il est nécessaire de regarder le prix au kilo.

Pour finir, le nom du producteur, le siège social et le lieu de production ou de l’emballage sont des informations obligatoires, reportés de manière claire et lisible sur l’emballage du produit.

À vous de jouer…

Vous avez aimez cet article? Alors partagez-le avec vos amis sur Facebook! 

Suivez nous sur Pinterest :

Pour recevoir gratuitement nos meilleures astuces inscrivez-vous à notre newsletter en cliquant ici!

Sur le même sujet : 

10 Ingrédients Néfastes Que Vous Mangez au McDonald Sans le Savoir

► 12 Aliments Qui Contiennent Des Dérivés d’Animaux et tu ne le Savais Pas