Personne ne veut croire, ni même penser, qu’une belle histoire d’amour puisse un jour finir en rupture. Surtout pendant les premiers jours, quand tout n’est que bonheur, tendresse et affection.

Et pourtant, combien de fois avons-nous assisté à des ruptures soudaines de couples d’amis qui semblaient si heureux, deux jours auparavant? Les personnes qui ne voient pas de quoi je parle sont surement très rares et très chanceuses.

Que se passe-t-il? Devons-nous vraiment penser que c’est totalement impossible de vivre avec la même personne durant toute notre vie? Et surtout de vivre dans le bonheur ou au moins de rester amoureux de cette même personne?

Selon nous, la science et les statistiques, les ruptures peuvent se prévoir. Nous vous dévoilons six raisons pour lesquelles, en faisant bien attention, vous pourriez être amoureux et heureux avec votre partenaire jusqu’à la fin de vos jours.

1. Se marier trop tôt ou après 32 ans

C’est la science qui nous dit que l’on doit se marier entre 20/22 ans et 32 ans, pour ne pas voir naufrager notre mariage. Le Professeur Nicholas Wolfinger de l’Université de l’Utah nous indique le meilleur âge pour se marier et réussir nos noces: la fin de la vingtaine. À propos de la différence d’âge dans le couple, une autre étude révèle qu’un an de différence entre les partenaires équivaut à 3% de risque de divorce en plus; 5 ans de différence à 18% et 10 ans de différence signifie 39% de risque de divorce en plus. 

2. Avoir un mari qui ne travaille qu’à mi-temps

L’Université de Harvard, en 2016, publie une étude dans la American Sociological Review, qui soutient que partager le travail est plus dangereux, pour un couple, que de partager les finances.
Alexandra Killewald, chercheuse qui étudie les couples mariés depuis 1975, soutient que dans les familles où le mari ne travaille pas à temps plein, la probabilité de divorce après seulement un an de mariage, augmente de 3,3%, alors que lorsque le mari travaille à temps plein, le pourcentage de divorce diminue ù 2,5%. 

3. Trop d’affection juste après le mariage fait mal

“Trop d’affection” est typique d’une relation, surtout des premiers mois, mais si cela se prolonge dans le temps, l’affection même sera en danger, ainsi que le mariage. 168 couples ont été étudiés par le psychologue Ted Huston, depuis le jour de leur mariage et pendant les 13 ans qui ont suivi, en leur posant des questions de temps en temps. En 2001, son étude, publiée dans le Journal Interpersonal Relations and Group Process révèle que les couples qui se sont laissés après les fameux 7 ans de mariage, étaient tous très affectueux et ils représentent environ un tiers en plus de ceux dont les unions furent plus longues. 

L’article continue à la page suivante.